Le remplissage génératif basé sur l’IA permet de générer des images ou supprimer des éléments indésirables. Mais saviez-vous qu’il permet également de créer des pinceaux (brushes) personnalisés afin de réaliser des détourages complexes (poils, fourrure, etc.) avec beaucoup plus de facilité ? Je vous montre la marche à suivre dans ce tutoriel.

👉 Lien vers les fichiers sources utilisés dans le tuto ainsi que les 2 brushes génératifs (fichiers abr à installer) : https://we.tl/t-sksUsm589H

Vidéo du tutoriel “PINCEAU GÉNÉRATIF🖌️ : nouvel outil MAGIQUE ✨ pour vos DÉTOURAGES !”

1. Réaliser un détourage complexe pour remplacer un arrière-plan


L’objectif de ce tutoriel : détourer le gorille pour remplacer l’arrière-plan qui n’est pas très joli. Pour cela, il existe désormais le bouton “supprimer l’arrière-plan“ dans la barre contextuelle.

Voilà le résultat ! C’est pas trop mal, mais si je place un calque noir derrière, on voit encore des parties de l’arrière-plan original. Pour l’améliorer, on peut affiner le masque avec le pinceau d’amélioration des contours mais ça ne sera pas suffisant. Comme on est face à un arrière-plan complexe et assez proche de la couleur du sujet, ce n’est pas 100 % propre. 

👉 La solution : créer un pinceau personnalisé de fourrure grâce à l’intelligence artificielle pour détourer le gorille de l’arrière-plan. 

2. Créer un arrière-plan ou mettre un fond de couleur unie


Nous allons créer un fond en plaçant notre gorille dans la jungle. Pour cela, créez un nouveau calque vide (Commande + Maj + N) et désactivez celui du gorille. Sélectionnez tout (Commande + Ctrl + A) et utilisez le remplissage génératif pour générer une jungle. Il proposera trois variantes.

⚠️ Rappel : le remplissage génératif est limité à 2048 pixels sur le bord le plus large. Ça risque donc d’être un peu flou, mais ce n’est pas gênant sur cet exemple parce que ça permet de simuler la profondeur de champ.

De plus, vous avez peut-être remarqué que le remplissage génératif génère des images trop saturées en raison de la conversion en sRVB. Pour un meilleur résultat et une colorimétrie plus juste, créez l’image directement en sRVB au lieu d’Adobe RVB.

3. Détourer rapidement avec l’outil lasso


Commencez par faire une sélection au lasso en suivant la bordure le plus près possible sans inclure les zones de poils avec l’arrière-plan original. Vous pouvez pivoter l’image pour faciliter le tracé avec l’outil rotation. 

Attention à ne pas relâcher le lasso avant, sinon le tracé se ferme. Il faut maintenir le clic gauche enfoncé et appuyer uniquement sur la barre d’espace pour se déplacer dans l’image.

Créez ensuite une sélection grossière et transformez-la en masque en cliquant sur l’icône de nouveau masque. La découpe sera nette.

4. Créer un pinceau génératif personnalisé grâce à l'IA


Le pinceau personnalisé va contenir de la fourrure de gorille. Pour ce faire, il faut créer une sélection circulaire (outil Ellipse de sélection), définir une taille fixe de 2000×2000 px et remplir ce rond avec le remplissage génératif.  

Mais avant ça, pensez à désactiver la visibilité des autres calques pour éviter que l’IA ne tienne compte du contexte. Allez ensuite dans le remplissage génératif et tapez « boule de fourrure de gorille ».

Si l’IA vous génère des gorilles, c’est qu’elle s’est basée sur le contenu précédent. Il faut annuler, désélectionner, puis remplir le calque de blanc. Vous devez ensuite réactiver la sélection de remplissage génératif et retaper le prompt “boule de fourrure de poil de gorille“. 

Le calque blanc va ainsi agir comme une copie fusionnée et faire en sorte que l’IA ne tienne pas trop compte de ce qu’il y a en dessous. Le résultat est beaucoup mieux !

Il faut maintenant désaturer la boule de poils et augmenter le contraste pour n’avoir que du noir et du blanc.

5. Prendre l’outil rectangle de sélection et créer un pinceau personnalisé


On va entourer cette boule de poils avec un carré de sélection de 2048×2048 pixels. Une fois que vous avez votre sélection carrée, vous pouvez créer un pinceau personnalisé. Pensez à regrouper les deux calques dans leur propre dossier nommé “boule de poils“. 

Pour définir un pinceau prédéfini, allez dans “édition“ puis “définir un pinceau prédéfini“.

Vous pouvez ensuite retrouver votre pinceau dans la liste des pinceaux disponibles. 

Testez votre pinceau

Une fois que vous avez créé votre pinceau, je vous recommande fortement de le tester. Pour atténuer cette sensation de répétition des poils et rendre le pinceau plus naturel, allez dans les paramètres du pinceau.

Réglez la variation de l'angle

Dans la barre d’option de l’outil pinceau, il y a une icône qui permet d’activer ou de désactiver ce panneau. Cochez “dynamique de forme“ et faites varier l’angle (il suffit d’augmenter la valeur) afin que les poils n’aillent pas tous dans le même sens.

C'est beaucoup mieux !

6. Peindre avec le pinceau personnalisé


Désactivez le calque de test, réactivez le gorille et la jungle, et utilisez le pinceau personnalisé pour peindre sur le masque du gorille. 

💡 Pour vous assurer d’être sur le bon masque, il suffit de regarder où se trouve le petit cadre blanc. 

Vous allez ensuite alterner entre noir et blanc pour révéler ou cacher selon les poils. Il faut inverser la couleur d’avant-plan et d’arrière-plan. 

  • Si vous peignez en noir : il faut peindre à l’extérieur du sujet vers l’intérieur. 
  • Si vous peignez en blanc : vous accentuez la fourrure vers l’extérieur. Vous devez vous mettre à l’intérieur du sujet et avec la périphérie et un pinceau blanc, vous pouvez créer des poils. 

Faites un shift + clic pour voir l’évolution de la fourrure. Si les poils sont un peu trop courts, vous pouvez repasser dessus. Pensez ensuite à réactiver le masque en refaisant un shift + clic.

7. Améliorer la transition et écrêter les calques


Pour améliorer la transition, créez un calque vide au-dessus du gorille et écrêtez-le. Faites “alt“ ou “option + clic“ sur la transition entre les deux calques pour l’écrêter. Comme ça, ce que vous allez faire ne va s’appliquer qu’au niveau du gorille. 

Si vous n’écrêtez pas, vous allez sortir des limites du masque si vous dupliquez. 

🔑 Le raccourci pour décréter : ALT + G ou CMD + OPTION + G

Écrêter la brindille

Par exemple, sur cette brindille qui est cassée en 2, on ne peut pas sortir des limites de ce qu’on voit en blanc dans le masque lorsqu’on vient tamponner. Le résultat sera toujours plus naturel.

8. Harmoniser la couleur


Différences de couleur

Si des différences de couleurs apparaissent, réinitialisez l’angle de duplication et utilisez l’outil tampon pour harmoniser les poils.

9. Résultat final du détourage avec l'IA


Et voilà la transition que vous pouvez obtenir en suivant cette méthode ! On se retrouve avec une transition impeccable, qui aurait été impossible de détourer proprement avec les outils habituels. 

Comme on travaille sur un masque, c’est très flexible. Vous pouvez à tout moment peindre à l’intérieur du sujet avec du blanc pour augmenter la fourrure, ou au contraire en noir à l’extérieur du sujet vers l’intérieur.

10. Conclusion


Voici le récap’ des étapes à suivre pour réaliser un détourage complexe :

  1. Créer un arrière-plan ou mettre un fond de couleur uni ; 
  2. Détourer rapidement au lasso (n’hésitez pas à pivoter l’image temporairement avec l’outil rotation pour effectuer plus facilement votre sélection) ; 
  3. Transformer la sélection en masque de fusion ; 
  4. Créer pinceau génératif (pensez à désactier tous les calques) ; 
  5. Désaturer et appliquer un calque de réglage de niveau pour contraster la boule de poils et n’avoir que du noir et du blanc ; 
  6. Prendre outil rectangle de sélection ; 
  7. Définir un pinceau prédéfini ; 
  8. Modifier la dynamique de la forme (variation de l’angle) ; 
  9. Adapter le pinceau à la taille de poils ; 
  10. Prendre un pinceau blanc pour compléter le masque ou noir pour dilater le masque (si vous allez trop loin, inversez la couleur d’avant et d’arrière-plan) ; 
  11. Écrêter le calque si les couleurs ne vont pas ensemble. 

On obtient ainsi une qualité de détourage quasi impossible à obtenir par les moyens de sélection traditionnels. 

👉 Prochaine réouverture des FORMATIONS PHOTOSHOP et LIGHTROOM à la RENTRÉE 2024 pour les niveaux débutant et intermédiaire. Pour être informé(e) sans engagement, inscrivez-vous ici

Cet article vous a plu ? Découvrez d’autres articles Lightroom débutant en cliquant sur les photos ci-dessous :

Cette publication peut contenir des liens d’affiliation. Je peux toucher des commissions si vous cliquez sur mes liens et effectuez des achats. Ces revenus contribuent à la rédaction de mes articles, à la création de mes tutoriels, etc. Cependant, sachez que cela n’a pas d’impact sur mon avis et mes choix de produits.