Introduction


Pour cet article, je me suis rendu compte qu’il y avait pas mal de confusion entre Adobe Camera Raw en tant que développeur Raw et le filtre Camera Raw dans Photoshop. En effet, même si visuellement, les curseurs sont identiques, leur façon de travailler est, quant à elle, totalement différente. Vous trompez de méthodologie de travail peut conduire à des écarts de qualité surprenants. Donc, je vous explique la méthodologie à préconiser pour obtenir le meilleur résultat possible lors de vos post-traitements.

Différence de qualité entre Adobe Camera Raw et le filtre Camera Raw
Différence de qualité entre Camera Raw et le filtre Camera Raw

Ce que je vous explique pour Camera Raw est également vrai pour Lightroom. De ce fait, je vous exposerai également comment transférer correctement les fichiers de Lightroom vers Photoshop. En effet, Lightroom et Camera Raw partagent le même moteur de rendu.

En second lieu, je vais démonter la théorie selon laquelle traiter sa photo au format TIFF 16-bits est aussi qualitatif qu’au format RAW original.

Vidéo du tutoriel : Adobe Camera RAW vs Filtre Camera RAW : une différence énorme de qualité !

  • 00:00 Introduction
  • 01:26 le programme Adobe Camera RAW
  • 02:00 Différentes manières de lancer Adobe Camera RAW
  • 03:40 Filtre Camera RAW
  • 03:55 Rappel sur le format RAW
  • 05:40 Réglages et création d’un paramètre de développement prédéfini dans Adobe Camera RAW
  • 07:20 Ouverture dans Photoshop en tant qu’objet dynamique
  • 09:29 Ouverture directe d’une copie du raw en tant que calque normal dans Photoshop
  • 10:10 Filtre Camera RAW et application du paramètre de développement prédéfini
  • 10:40 Différences entre filtre Camera RAW et Adobe Camera RAW
  • 13:25 Comparaison résultats des mêmes réglages sur fichier traité avec filtre Camera RAW vs traité avec Adobe Camera RAW
  • 15:10 Importance du traitement prioritaire sur le RAW !
  • 15:44 Comparaison 16 bits vs 8 bits
  • 17:10 Comparaison résultats des mêmes réglages sur fichier traité avec filtre Camera RAW vs traité avec Adobe Camera RAW en 8 bits vs 16 bits
  • 17:59 Conclusion sur l’utilisation du filtre Camera RAW
  • 18:28 Problème de l’alignement automatique non disponible pour objets dynamiques lors de fusions d’expositions manuelles
  • 21:10 Réglages des préférences d’Adobe Camera RAW
  • 22:10 Comparaison résultats Tiff 16 bits vs fichier RAW
  • 24:30 Conclusion

Sommaire


  1. Comment lancer le programme Adobe Camera Raw
        1. Ouverture d’un fichier Raw dans Camera Raw
        2. Ouvrir le programme Camera Raw depuis Adobe Bridge
        3. Ouvrir le programme Camera Raw depuis Lightroom
  2. Pourquoi Photoshop a-t-il besoin de Camera Raw ?
        1. Qu’est-ce que c’est le dématriçage ?
  3. Différences entre le filtre Camera Raw et Adobe Camera Raw
        1. Test : Adobe Camera Raw vs filtre Camera Raw
              1. Création d’un paramètre prédéfini pour l’appliquer à différente versions du Raw
              2. Ouvrir en tant qu’objet dynamique depuis Camera Raw
              3. Application du filtre Camera Raw au même fichier
        2. Différences de réglages entre le programme et le filtre Camera Raw
        3. D’où proviennent ces différences entre le programme et le filtre Camera Raw
        4. Comparaison des deux versions du même fichier
        5. Résultat du test entre Adobe Camera Raw et le filtre Camera Raw
  4. Tests de la version 16 bits vs la version 8 bits
        1. Test du fichier en 8 bits vs celui en 16 bits avec le filtre Camera Raw
        2. Test du fichier 8 bits avec le filtre Camera Raw vs programme Camera Raw
        3. Importance du workflow dans le post-traitement
  5. Exportation de fichier au format TIFF pour le tester
        1. Application du paramètre prédéfini à l’image au format TIFF
        2. Résultat de la comparaison entre le fichier au format TIFF et le Raw
        3. Conclusion du test pour le format TIFF
  6. Conclusion

1. Comment lancer le programme Adobe Camera Raw


Contrairement aux autres programmes ou applications sur votre ordinateur, vous ne pouvez pas lancer seul Camera Raw. Cela signifie que si vous allez dans votre dossier d’application, vous ne trouverez pas Camera Raw. En effet, Camera Raw se lance uniquement depuis Photoshop.

1.1 Ouverture d’un fichier Raw dans Camera Raw

Si vous n’avez pas changé ce paramètre par défaut, en glissant un fichier Raw de votre ordinateur dans Photoshop, il s’exécutera automatiquement dans Camera Raw. Dans le cas où vous avez un autre logiciel qui ouvre les fichiers Raw, il suffit de faire un clic droit sur celui-ci et de sélectionner Adobe Photoshop 2022 ce qui aboutira au même résultat.

Ouvrir fichier Raw dans Camera Raw

1.2 Ouvrir le programme Camera Raw depuis Adobe Bridge

Adobe Bridge est un logiciel qui est, en gros, l’ancêtre de Lightroom et qui permet également de cataloguer ces images. Il est d’ailleurs fourni dans votre pack Adobe.
Pour ouvrir un fichier Raw contenu dans Bridge, un simple clic droit sur le fichier et il vous propose de l’ Ouvrir dans Camera Raw, littéralement.

Logiciel Adobe Bridge

1.3 Ouvrir le programme Camera Raw depuis Lightroom

La dernière façon d’ouvrir le programme Camera Raw se trouve dans Lightroom. A nouveau, vous faites un clic droit sur le fichier → Modifier dans → Ouvrir en tant qu’objet dynamique dans Photoshop.

Ouvrir Camera Raw depuis Lightroom
Ouvrir Camera Raw depuis Lightroom

Attention :

Par contre, si vous choisissez la première option qui est : Modifier dans Adobe Photoshop 2022, il ne vous sera pas possible d’ouvrir le programme Camera Raw. Cependant, vous aurez accès au filtre Camera Raw. Ce n’est absolument pas la même chose !

Donc, vous voyez à la vignette en bas à droite du calque que le fichier est ouvert en tant qu’objet dynamique dans Photoshop. Suite à cela, vous aurez accès au programme Camera Raw en effectuant un double-clic sur ce calque.

Calque ouvert en tant qu'objet dynamique

2. Pourquoi Photoshop a-t-il besoin de Camera Raw ?


Il faut comprendre que Photoshop seul n’est pas capable de traiter des fichiers Raw. Pour cela, il est nécessaire d’employer un logiciel de dématriçage Raw.

2.1 Qu’est-ce que c’est "le dématriçage" ?

Votre capteur, représenté sur l’image du carré ci-contre, est constitué d’une mosaïque de photosites. Ceci est à l’origine des données brutes de votre fichier Raw dans votre appareil.

Représentation du capteur

Ensuite, lorsque vous ouvrez ce fichier Raw dans un logiciel tel que Camera Raw, Capture One ou Lightroom par exemple, il transforme ces informations en fichier image. En d’autres termes, un fichier Raw est composé de données brutes qui ont besoin d’être converties pour obtenir l’image que vous visualisez dans Photoshop. C’est pour effectuer cette transformation (le dématriçage) que le module Camera Raw s’ouvre automatiquement. Pour en savoir plus, je vous conseille l’ article de Harry Collis qui est plus spécialisé sur le sujet.

Une fois que votre fichier est ouvert dans Photoshop en tant que calque normal, celui-ci ne peut plus accéder aux données Raw.

3. Différences entre le filtre Camera Raw et Adobe Camera Raw


A priori, on serait en droit de penser qu’Adobe Camera Raw (le programme) et le filtre Camera Raw sont la même chose : Et bien, non ! D’ailleurs, je le prouve à l’aide de différents tests dans la suite de cet article.

3.1 Test : Adobe Camera Raw vs filtre Camera Raw

Pour le test, j’utilise un fichier Raw qui n’a subi aucune modification et je l’ouvre dans Camera Raw. Je vais y appliquer quelques traitements extrêmes dans le seul but de comparer les différences générées entre Camera Raw et le filtre Camera Raw. J’ai choisi expressément un fichier dont la dynamique est assez étendue, c’est-à-dire qu’il va au limite de la surexposition jusqu’aux tons sombres.

Photo avec un grand écart dynamique pour le test Adobe Camera Raw vs filtre Camera Raw
Photo avec un grand écart dynamique

En bref : je baisse fortement les tons clairs et je débouche les ombres au maximum. De ce fait, j’ai récupéré des détails dans le ciel et y constate déjà une augmentation du bruit. J’ouvrirai ensuite le fichier en tant qu’objet dynamique afin d’avoir la possibilité de revenir dans Camera Raw, le programme. Avant cela, je crée un paramètre prédéfini pour revenir à différents stade du Raw.

3.1.1 Création d’un paramètre prédéfini pour l’appliquer à différente versions du Raw

Pour créer un paramètre prédéfini, je clique d’abord dans la colonne de droite sur l’icône avec deux cercles entremêlés et ensuite, sur la petite icône rectangulaire pour créer un paramètre. Je lui donne un nom (test) et prends soin de cliquer sur “tout sélectionner”.

Créer un paramètre prédéfini dans Adobe Camera Raw
Créer un paramètre prédéfini dans Camera Raw

3.1.2 Ouvrir en tant qu’objet dynamique depuis Camera Raw

Pour ouvrir en tant qu’objet dynamique, il faut cliquer sur le bouton “Ouvrir” mais en appuyant simultanément sur la touche Maj. Cela a pour effet de transformer la simple commande “Ouvrir” en “Ouvrir un objet” dont nous avons justement besoin.

La commande "Ouvrir un objet"

Je vous rappelle qu’en l’ouvrant en tant qu’objet dynamique dans Photoshop, vous pouvez revenir sur les réglages de Camera Raw.
Vous aurez les mêmes possibilités dans Lightroom en cliquant droit sur le fichier et en choisissant de l’ouvrir en tant qu’objet dynamique.

3.1.3 Application du filtre Camera Raw au même fichier

A présent, je fais une copie du fichier Raw d’origine pour effectuer la comparaison la plus neutre possible. De ce fait, il ne comporte aucun réglage lorsque je l’ouvre dans Photoshop. Évidemment, il s’ouvre aussi via le programme Camera Raw mais je le laisse tel quel et ne le transforme pas en objet dynamique. Donc, j’appuie seulement sur le bouton “Ouvrir” habituel.
Dans Lightroom, l’équivalent est de faire un clic droit et de choisir l’option “Modifier dans Photoshop”. Maintenant, je n’ai plus la possibilité de retourner sur les réglages Raw de mon fichier.

Cela fait, je me rend dans l’onglet Filtre → Filtre Camera Raw. L’interface est semblable à la précédente. Je sélectionne le paramètre prédéfini nommé “test” créé préalablement afin d’appliquer exactement les mêmes réglages qu’à l’autre fichier.

Paramètre prédéfini dans le filtre Camera Raw

3.2 Différences de réglages entre le programme et le filtre Camera Raw

Dans un premier temps, vous trouverez l’interface tout à fait semblable. Puis, vous remarquerez que beaucoup de paramètres sont grisés. C’est dû au fait qu’il y a des différences entre le programme et le filtre Camera Raw.

La première différence est que vous n’avez déjà plus accès aux profils à part « Monochrome » et « Couleur ». Dans la balance des blancs, vous n’avez plus que « Auto » ou « Personnalisée ». Dans Optique, vous ne disposez plus des corrections de l’objectif. Le bouton “Ouvrir” s’est transformé en “OK” ce qui signifie qu’ il n’est pas possible de convertir le fichier en objet dynamique.

Filtre Camera Raw sans corrections de l'objectif
Filtre Camera Raw sans corrections de l'objectif

Pour finir, vous n’avez plus le choix de l’espace colorimétrique dans la barre de menu en dessous de votre image. Dans le programme Camera Raw, en cliquant sur cette ligne, une boîte de dialogue s’ouvre en vous laissant le choix de l’espace colorimétrique souhaité.

Absence de choix pour l'espace colorimétrique dans filtre Camera Raw
Choix de l'espace colorimétrique dans Adobe Camera Raw

3.3 D'où proviennent ces différences entre le programme et le filtre Camera Raw

Ces différences proviennent du fait que le fichier qui passe par le programme Camera Raw comporte les données Raw. Par contre, lorsqu’il est simplement ouvert dans Photoshop en tant que calque normal, Photoshop n’a plus accès aux données Raw du fichier. En lançant le filtre Camera Raw, vous avez en effet les mêmes curseurs mais pas mal de fonctionnalités ne sont plus accessibles. Ce sont toutes celles qui ne peuvent être modifiées que sur le fichier Raw. Néanmoins, le paramètre prédéfini va appliquer exactement les mêmes réglages que précédemment dans Camera Raw.

3.4 Comparaison des deux versions du même fichier

Pour comparer les deux versions du fichier, je duplique le calque actuel dans l’autre document. Grossièrement, on voit déjà une différence d’apparence mais je zoome tout de même au niveau des détails. Je vous mets en évidence les valeurs LAB des deux images dans la palette d’information.

Valeurs LAB du fichier traité dans Camera Raw
Valeurs LAB du fichier traité avec le filtre Camera Raw

Au niveau du soleil dans l’image de gauche, la valeur de luminosité (L) est de 99, donc normale, sachant que le blanc a une valeur de 100. Ce fichier a été traité avec le programme Camera Raw. Par contre, dans le fichier de droite, on obtient une valeur de 89 qui ne correspond plus au blanc mais au gris ! On y a également perdu toutes les nuances par rapport à celle de gauche. Même le niveau de bruit est monté dans la version avec le filtre Camera Raw.

3.5 Résultat du test entre Adobe Camera Raw et le filtre Camera Raw

La leçon à en tirer est que, si vous voulez obtenir une excellente qualité d’image, il est important de travailler en priorité sur le Raw. Même si vous êtes un(e) utilisateur(-trice) exclusif(-ve) de Photoshop, ne sautez pas l’étape de la conversion en objet dynamique à l’ouverture du fichier Raw ou soyez sûr d’avoir bien appliqué tous les réglages nécessaires sur celui-ci.

En effet, en cliquant immédiatement sur “Ouvrir”, vous  perdez tout le bénéfice du format Raw et ne pourrez pas revenir dessus ultérieurement. Ce sera particulièrement important dans des fichiers qui nécessitent une grande dynamique entre les hautes lumières et les ombres, comme celui de mon exemple.

4. Tests de la version 16 bits vs la version 8 bits


La qualité pourrait être encore pire en 8 bits. En effet, pour cet exemple, je suis en ProPhoto 16 bits. Il est très important que vous vérifiez dans les préférences de Camera Raw que vous soyez bien en 16 bits.  Certains vous diront que ce dernier est beaucoup plus lourd à traiter, ce qui est vrai. Cependant, je vous montre l’intérêt de travailler en 16 bits malgré tout.

Pour ce faire, allez dans l’onglet Photoshop → Préférences → Camera Raw → Workflow → Profondeur. Vous pouvez également y changer votre espace colorimétrique en cas de besoin.

Réglages en 16 bits/couche dans Camera Raw
Réglages en 16 bits/couche dans Camera Raw

4.1 Test du fichier en 8 bits vs celui en 16 bits avec le filtre Camera Raw

Je valide donc le 8 bits et je fais une nouvelle copie du fichier Raw. Ensuite, je double-clique dessus pour l’envoyer dans Camera Raw. Je l’ouvre directement dans Photoshop sans y appliquer le moindre réglage. Suite à cela, je me rends dans l’onglet Filtre → Filtre Camera Raw. Encore une fois, j’exécute le paramètre prédéfini nommé “test”. Ce calque est donc la résultante du filtre Camera Raw mais en 8 bits.
A priori, on ne voit pas de différence entre la version 8 et 16 bits. Dès lors, je zoome sur l’image et je choisis le 16 bits sans la moindre hésitation.

Résultat avec filtre Camera Raw en 16 bits
Résultat avec filtre Camera Raw en 8 bits

4.2 Test du fichier 8 bits avec le filtre Camera Raw vs programme Camera Raw

Ici, la comparaison n’a même pas besoin de commentaire tellement le contraste est flagrant ! A gauche, vous avez la version 16 bits traitée dans Camera Raw et à droite, la version 8 bits avec le filtre Camera Raw.

Version avec programme Camera Raw en 16 bits
Version avec le filtre Camera Raw en 8 bits

4.3 Importance du workflow dans le post-traitement

Bien sûr, vous pouvez utiliser le filtre Camera Raw, qui est d’ailleurs un filtre que j’utilise beaucoup, mais ne l’utilisez pas en premier dans votre workflow.
Sans conteste l’ordre des opérations lors du post-traitement appelé le “workflow”, littéralement « flux de travail” en français, est très important.
Par exemple, certains membres de ma formation m’ont demandé s’ils pouvaient ouvrir leurs photos en tant que calques normaux dans Photoshop pour réaliser leur alignement et puis seulement, les convertir en objets dynamiques.

Il faut savoir que l’alignement des calques pour la fusion d’exposition ne fonctionne pas de manière automatique avec ceux ouverts en tant qu’objets dynamiques. Il faudra donc le faire manuellement avec les flèches du clavier.

La commande d'Alignement automatique des calques grisée

Pour répondre à la question, il est toujours possible de transformer le calque normal en objet dynamique mais ça ne lancera nullement Camera Raw. Ce n’est pas parce que vous l’avez transformé en objet dynamique qu’il est redevenu un fichier Raw. C’est pourquoi le workflow se doit d’être réfléchi.

A retenir 

Une fois que vous avez fait le choix d’envoyer votre fichier Raw depuis Lightroom ou Camera Raw en tant que calque normal dans Photoshop, vous n’avez plus accès aux données brutes de celui-ci. A présent, si vous avez déjà opéré les différents réglages cruciaux au niveau du fichier Raw avant le transfert vers Photoshop, il n’est pas nécessaire d’y revenir.

5. Exportation de fichier au format TIFF pour le tester


A présent, j’explique la procédure pour les personnes exportant leurs fichiers au format TIFF. Pour cela, j’ouvre une copie du même fichier depuis Adobe Bridge dans Camera Raw. Ensuite, je clique sur les trois petits points dans la colonne de droite pour enregistrer l’image au format TIFF.

Enregistrer au format TIFF dans Camera Raw
Options d'enregistrement dans Camera Raw

A noter :

Veillez à harmoniser tous vos espaces colorimétriques. En effet, ce n’est pas parce que vous avez un certain espace colorimétrique dans Photoshop que vous avez nécessairement le même dans Camera Raw par exemple. Ce sont des paramètres qui peuvent être totalement indépendants d’un logiciel à l’autre.

5.1 Application du paramètre prédéfini à l’image au format TIFF

Dans le programme Camera Raw, j’applique le paramètre prédéfini, toujours le même, qui ne modifie que la répartition des tons clairs et sombres. Puis, je le duplique dans le document original pour pouvoir comparer le fichier Raw de base avec le format TIFF.

5.2 Résultat de la comparaison entre le fichier au format TIFF et le Raw

Le résultat est qu’il y a, à nouveau, un accroissement du bruit dû au réglage de débouchage des ombres ainsi que la perte de nuances dans le fichier.

Résultat avec le fichier Raw
Options d'enregistrement dans Camera Raw

5.3 Conclusion du test pour le format TIFF

En bref, même le TIFF, qui est considéré comme un format excellent et qui est parfois indispensable pour l’utilisation de programmes tiers, reste moins qualitatif que le format RAW. Le résultat serait pareil en le convertissant en TIFF depuis Lightroom.
Sachez donc que si vous n’avez pas apporté les modifications au fichier Raw avant l’exportation, vous n’aurez plus les mêmes possibilités de récupération.

A noter :

Seule exception parmi tous ces différents formats (TIFF, PSD,…), le format DNG qui est un format Raw d’Adobe. Il a la particularité de conserver l’accès aux données brutes du Raw.

6. Conclusion


En résumé, je vous conseille d’utiliser autant que possible le programme Camera Raw pour effectuer vos modifications importantes comme :

  • la balance des blancs.
  • les corrections de l’objectif.
  • la récupération des hautes lumières.
  • la récupération des ombres.

Et surtout, faites ces opérations sur le format Raw plutôt que sur un format TIFF, ou encore en passant par le filtre Camera Raw.

Le filtre Camera Raw est très utile pour appliquer des réglages moins essentiels tels que des petits changements de colorimétrie, etc.. N’oubliez pas de paramétrer votre Camera Raw en 16 bits.

Sachez également que le test réalisé dans cet article n’est pas un cas unique. En effet, j’ai testé cette théorie sur de nombreux autres fichiers Raw avant de donner mon avis. Cependant, n’hésitez pas à faire vos propres tests et à les partager en commentaires. C’est toujours très enrichissant.

Cette publication peut contenir des liens d’affiliation. Je peux toucher des commissions si vous cliquez sur mes liens et effectuez des achats. Ces revenus contribuent à la rédaction de mes articles, à la création de mes tutoriels, etc. Cependant, sachez que cela n’a pas d’impact sur mon avis et mes choix de produits.